La Presse - Eldar Djangirov...

Date: juin 7, 2018 Auteur: russell@festivalmontreal.org
Retournez

Publié le 07 juin 2018 à 14h28 | Mis à jour à 14h28

Festival de musique de chambre de Montréal: nos suggestions

Le trio d'Eldar Djangirov: Armando Gola, Eldar Djangirov... (Photo fournie par le FMCM)

Le trio d'Eldar Djangirov: Armando Gola, Eldar Djangirov et Ludwig Alfonso

 
Alain Brunet
La Presse
 

L'écoute passionnée de la musique implique aujourd'hui un très vaste corpus: musique classique, musique contemporaine, opéra, musiques électroacoustique ou électronique, jazz, et plus encore. La rubrique Mélomanie fait un survol de l'actualité dans le domaine, deux fois par mois.

Festival de musique de chambre de Montréal

Jusqu'au 17 juin, le Festival de musique de chambre de Montréal (FMCM) occupe un créneau important de la mélomanie montréalaise, soit en réunissant tous les chambristes disponibles dans son réseau de contacts et connaissances. S'y expriment différents ensembles, solistes, interprètes de différents champs et époques de la musique classique/contemporaine, incluant le jazz. Voici cinq suggestions.

Jazz: Eldar Djangirov, phénomène de supravirtuosité 

De nouveau invité au Festival de musique de chambre de Montréal, le pianiste américain d'origine russe Eldar Djangirov s'y produira en trio. Nous avons pu le constater lors de ses concerts précédents au même festival qui l'invite depuis ses débuts sur la scène internationale : en technique pure, cet interprète et improvisateur de 31 ans dépasse à peu près quiconque de sa génération sur le territoire pianistique du jazz moderne, d'autant plus qu'il s'illustre fort bien dans le répertoire classique, et ce, même si, étrangement, il ne s'est jamais produit au Festival international de jazz de Montréal - inutile d'ajouter qu'il y deviendrait illico une tête d'affiche. Djangirov revient cette fois avec son trio, tout jazzophile ne l'ayant pas encore entendu risque de prendre une claque!

À la salle Pollack de l'Université McGill, vendredi 8 juin, 20 h.

Classique, romantique, postromantique: Le Tempest Trio fait son entrée à Montréal

Le Tempest Trio réunit des interprètes de réputation internationale: le violoniste russe Ilya Kaler, le violoncelliste israélien Amit Peled et le pianiste israélien Alon Goldstein. Pour son tout premier concert donné sur le sol canadien, cet ensemble de haute tenue jouera des trios de Beethoven et de Leonard Bernstein, sans compter le Quatuor pour piano opus 47 de Schumann avec la participation de l'excellente altiste montréalaise Marina Thibeault. Le lendemain de ce concert, Alon Goldstein partagera la scène avec trois des meilleurs pianistes classiques du Canada, David Jalbert, Steven Massicotte et Wonny Song. Également au programme, des oeuvres phares telles la Danse macabre de Saint-Saëns, la Rhapsodie de Liszt, la Sonate pour piano quatre mains K. 381 de Mozart, Stars & Stripes de Sousa.

À la salle Pollack de l'Université McGill, jeudi 14 juin, 20 h, vendredi 15 juin, 17 h.

Contemporain: Le Rolston String Quartet interprète Steve Reich

Actuellement quatuor en résidence à l'Université Yale, le Rolston Sting Quartet a remporté le 12e Concours international de quatuors à cordes de Banff et récolté d'excellentes critiques lors de ses récentes tournées au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Israël. Au FMCM, l'ensemble canadien interprétera Different Trains du grand compositeur new-yorkais Steve Reich, avec projection simultanée de la vidéo réalisée par Beatriz Caravaggio. Écrite pour quatuor à cordes et bande sonore à partir de laquelle la langue parlée devient de la musique (une démarche semblable au Trésor de la langue, oeuvre-clé que le compositeur québécois René Lussier avait rendue publique avant celle-ci dans les années 80), cette pierre importante à l'édifice de...

Lire la suite...